Thèmes de la page: jules piel graveur timbre piel jules graveurs timbres

 [ Fermer ]

Historique des mises à jour effectuées sur la page "Le graveur Jules Piel"

Date

Description de la mise à jour

30-06-2004
Ajout de la biographie de Jules Piel : graveur du timbre Lavallette
30-06-2004
Création de la page "Le graveur Jules Piel"
 [ Fermer ]
Menu : ouvrir / fermer

www.comte-lavalette.com
/jules-piel.php
© 2004-2017 PL
Contacter webmaster

Valid XHTML 1.0 !
Accueil du site  Contact
Signez le livre d'or !

Site mis à jour le :

11-02-2009

Informations sur la page Dernière rubrique créée
Nous sommes le :
18-11-2017 05:44:17
  plan du site | historique |
| imprimer  
Pages du site :  | première | précédente |  Page 19 / 69  | suivante | dernière |

Le graveur Jules Piel

Quelques informations sur le thème de cette page

Les informations contenues dans cette page proviennent du site www.phil-ouest.com (avec l'aimable autorisation du webmaster et de la famille de Jules Piel). Les 156 timbres français dessinés et / ou gravés par Jules Piel sont également présentés dans la rubrique Les 156 timbres de Piel de ce site.Vous pouvez aussi trouver de la documentation très fournie (biographies, liste des oeuvres, ...) sur d'autres artistes dessinateurs et graveurs de timbres français sur ces 2 sites : Phil-Ouest et Créateurs de timbres.


Jules Piel, Grand Prix de Rome (1882-1978)
dessinateur et graveur du timbre "Lavallette"

Biographie par Grégory Aupiais
(extraite du 14ème colloque historique de la FNARH les 21, 22 et 23 mai 2003)

« Dessinateurs et graveurs de timbres-poste en France sous l'occupation :
des artistes sous tutelle administrative »

Photo de Jules Piel, dessinateur et graveur du timbre Lavallette
Parmi les dix-huit artistes qui réalisèrent des timbres-poste pour le compte du secrétariat général des PTT, Jules Piel est l'un des plus prolifiques. En effet, de juin 1940 à mai 1944, il a dessiné et gravé 14,1% des figurines postales. Toutefois, cette activité créatrice fut dominée par un portrait du maréchal Pétain dont la première émission intervint le 25 janvier 1941 et dont le poinçon original fut souvent réutilisé par la suite.

Jules Piel est né à Paris en 1882. Formé à l'école Estienne, sous la direction d'Henri Dubouchet, il entre ensuite à l'École des Beaux-Arts. Cependant, il ne fréquenta que d'une manière très épisodique l'atelier de Jules Jacquet, trop absorbé par des travaux de gravure commerciale. Il obtint cependant en 1910 le grand prix de Rome de gravure après un second prix en 1908. Il expose alors aux Salon des artistes français qui le distingue également à deux reprises. Il réalise aussi les illustrations de quelques livres dont le Cantique des Cantiques et Les Lettres de mon Moulin d'Alphonse Daudet.

Mais, à partir de 1927, et à l'instigation de l'un de ses amis Antonin Delzers, lui aussi graveur, il se spécialise dans la réalisation de valeurs fiduciaires, billets de banque et surtout timbres-poste. Son talent indéniable, se jouant des difficultés techniques, lui valut très rapidement une reconnaissance internationale qui l'amena à travailler pour la Grèce, la Roumanie et la Grande-Bretagne.




Discours de Paul Belmondo, sculpteur, lors de la remise de l'insigne de
Commandeur de l'Ordre National du Mérite à Jules Piel

Monsieur,

C'est un grand honneur pour moi de vous recevoir dans cet atelier de l'Institut construit par le grand architecte Le Vau et où d'admirables artistes y ont conçu des oeuvres qui font la gloire de notre pays. Vous êtes né, monsieur, le 1er octobre 1882 à Paris. A 9 ans vous avez le malheur de perdre votre mère. On vous met en pension où vous faites de très bonnes études primaires.

Très doué pour le dessin qui était déjà une passion pour vous, vous vous présentez à l'Ecole Robert Estienne où vous êtes reçu premier. Pendant quatre ans, vous travaillez avec acharnement pour préparer l'Ecole des Beaux-arts où vous êtes reçu dans les premiers. Votre Maître reconnaît de suite en vous des dons exceptionnels et vous engage vivement à préparer le grand prix de Rome. Ce que vous faites avec enthousiasme.

Après deux essais vous approchez du but et à la troisième tentative en 1910 vous voilà grand prix de Rome. Votre rêve est réalisé. C'est la gloire et la porte ouverte au plus bel avenir. Vous arrivez à Rome où vous êtes émerveillé de tant de beautés. Heureux et fier de pouvoir approcher les grands Maîtres comme Michel Ange Raphaël, Giotto etc. etc. Hélas survient la guerre de 1914.

Quelle tristesse, il faut tout abandonner. Vous restez sous les drapeaux pendant quatre ans. Démobilisé en 1920, vous retournez à la villa Médicis finir vos études. Votre temps terminé, c'est avec grand regret que vous quittez la ville éternelle et ses merveilles. Séjour qui enchantera votre vie de souvenirs.

Rentré à Paris, les difficultés commencent pour vous. Vous êtes un peu perdu dans Paris. Sans relations il est dur de trouver du travail. Mais le destin est là qui ne vous abandonne pas. Vous rencontrez celle qui devait être la compagne de votre vie, femme admirable que vous épouserez en 1926. Pour vous deux la bataille de la vie commence, serrés coeur contre coeur vous luttez ensemble partageant peines et joies.

Enfin le brouillard se dissipe, votre courage et plus encore votre talent triomphe. Vous voici connu. Les commandes arrivent et c'est ainsi que vous pouvez réaliser de nombreux timbres, en particulier tous ceux de la Croix-Rouge. Les sceaux du gouvernement de l'Algérie, des billets de la banque de France, des gravures fort belles dont une ancienne et l'autre moderne. Citons un très beau portrait de François 1er d'un style rare, un portrait très évocateur du Général de Gaulle.

Pendant 15 ans votre art fut fort apprécié en Angleterre d'où les portraits de la Reine et du Prince Philippe etc. etc. Vous allez de succès en succès. En 1935 vous êtes nommé le meilleur ouvrier de France. Pour un artiste c'est une belle récompense et un grand Honneur. Disons encore que vous êtes fait Chevalier de la Légion d'Honneur en 1937 et Officier en 1947. Que voici monsieur une belle carrière digne d'éloges et croyez que je suis fier aujourd'hui d'avoir l'insigne honneur de vous remettre la récompense que voilà.

Au nom du Président de la République, et des pouvoirs qui me sont conférés, je vous fais Commandeur de l'ordre du Mérite.

Paul Belmondo (sculpteur)




Photo et document gracieusement fournis par Dominique Piel, 3ème fils de l'artiste.

JO du 9 juin 1976 : Jules Piel est élevé à la dignité de Commandeur de l'Ordre National du Mérite, au titre du Secrétariat d'Etat de la Culture.



Résumé des dates clés :
Né le 1er octobre 1882 à Paris et décédé en 1978.
Ecole Robert Estienne et Ecole des Beaux Arts de Paris.
1908 : Second Prix de Rome de gravure.
1910 : Grand Prix de Rome de gravure.
1935 : Elu meilleur ouvrier de France.
1937 : Chevalier de la Légion d'Honneur.
1947 : Officier de la Légion d'Honneur.
1953 : Grand Prix de l'Art Philatélique (haute couture).
9 juin 1976 : Commandeur de l'Ordre national du Mérite.
A travaillé pour la France, la Grèce, la Roumanie, l'Algérie et la Grande-Bretagne
 

Pour toute proposition d'échange, d'achat ou de vente de collections de timbres ou de documents en rapport avec le site, cliquez sur le lien "contact" situé en haut de la page